» fr.Subpatches
This site relies heavily on Javascript. You should enable it if you want the full experience. Learn more.

fr.Subpatches

English | Mandarin | Russian | Italian

Introduction

La programmation graphique tend à créer des structures énormes et complexes, qui peuvent parfois paraître étrangement belles, mais si vous passez beaucoup de temps sur un patch, vous découvrirez tôt ou tard les avantages des sous-patches:

Avec un sous-patch, vous pouvez faire tenir une fenêtre entière de patches dans une simple node. A la suite de ça, vous êtes libre d'utiliser cette node comme n'importe quelle autre node d'origine de vvvv. Vous pouvez, bien sûr, enregistrer ces sous-patches sur votre disque dur, ils seront intégrés au catalogue de patches.

Créer un sous-patch est extrêmement facile. Dans l'absolu, si vous avez déjà créé un patch, alors vous avez déjà créé un sous-patch. Pour le comprendre, revenons en arrière pour en apprendre un peu plus au sujet de l'architecture de vvvv:

Le Patch Racine

Si vous sélectionnez Show Root à partir du menu principal, vous verrez la fenêtre du patch racine de vvvv. Ce patch contient une node par fenêtre ouverte. En générale, vous n'avez pas besoin de voir cette fenêtre étant donné que vvvv gère ses mécanismes par lui-même.

Pour chaque nouveau patch que vous ouvrez grâce à la commande Open, une node est créée dans la fenêtre racine. Par ailleurs, si vous fermez une fenêtre, la node correspondante est effacée de la racine.

La fenêtre racine n'a rien de spécial: si vous le souhaitez, vous pouvez l'utiliser comme n'importe quelle autre fenêtre pour y créer nodes et patches.

Vous êtes également libre d'effacer les nodes du patch racine, mais cela fermera les fenêtres de vos patches ouverts.

Astuce: Le patch racine est automatiquement chargé à l'ouverture du logiciel. Si vous sauvegardez la racine alors qu'elle contient des nodes, vous retrouverez cette configuration à la prochaine ouverture de vvvv. Vous pouvez également définir le patch de votre choix comme racine (utilisez la commande "Set as Root" dans le menu principal).

vvvv n'a besoin que d'un seul patch racine. Donc si vous fermez la racine, le programme quittera (ou une nouvelle racine vierge apparaîtra).

Les Différents Modes d'affichage

Le fait qu'une node dans un patch racine et une fenêtre de patch soient intrinsèquement la même chose est une fonction architecturale très importante de vvvv.

Les nodes peuvent être représentées de quatre manières différentes: en fenêtre ("Windowed"), cachée ("Hidden"), en boîte ("Boxed") ou plein écran ("Full Screen").

Presque toutes les nodes d'origine de vvvv comme LFO, +, Damper, Quad, etc. sont toujours cachées - vous ne verrez que leur représentation sous forme de node et rien d'autre.

Les nodes d'affichages comme le DX9Renderer ou le GDIRenderer ont une fenêtre associée. Windowed est leur mode d'affichage par défaut mais vous pouvez les basculer vers n'importe quel autre mode en utilisant le menu ou les raccourcis clavier.

Hidden<br>Alt+3<br>Seul la node est visible
Windowed<br>Alt+1<br>Node avec sa fenêtre séparée
Boxed<br>Alt+2<br>Node dans une boîte contenant sa fenêtre
Full Screen<br>Alt+Enter<br>Fenêtre visible en plein écran

La clef pour comprendre le concept de sous-patch est que chaque patch est aussi une node.

En temps normal, vous ne rencontrerez que les fenêtres des patches, pas leurs nodes. D'un autre côté, il est parfaitement possible de choisir une node dans le patch racine et de la basculer vers n'importe quel des quatre modes de représentation.

En mode Boxed vous pouvez mettre des patches dans d'autres patches. Ceci peut être très utile si vous voulez préparer des interfaces utilisateur complexes, puisque vous pouvez tout cacher sauf les IOBoxes importantes.

Sous-Patches

Ceci étant dit, un sous-patch n'a absolument rien de spécial: ce n'est qu'une node. Dans l'absolu, un sous-patch est une node avec une fenêtre fermée par défaut. Vous pouvez invoquer un sous-patch simplement en créant une node et en tapant son nom.

Dans tous les cas: Faites attention lorsque vous travaillez avec un sous-patch - il existe une distinction importante entre fermer une fenêtre et la cacher. Si vous cachez une fenêtre, le patch fera toujours partie du système et continuera de fonctionner. Si vous fermez une fenêtre, le patch qui lui est associé sera retiré du système par suppression de la node qui le contient. Donc si vous désirez seulement fermer la fenêtre, utilisez la commande Hide; quand vous voulez retirer le patch, utilisez Close.

Paramètres

Un aspect manque toujours: Comment peut-on transmettre des données depuis et vers un sous-patch?

C'est chose faite dans les patches utilisant des IOBoxes -- D'habitude vous utilisez les IOBoxes comme éléments d'interface pour modifier ou représenter des valeurs/couleurs/textes. Une manipulation très simple en fera des paramètres pour le patch: dés que vous entrez un texte dans le pin Descriptive Name (c'est un pin de configuration, il n'apparaît donc que dans l'Inspecteur), l'IOBox fonctionnera comme un paramètre. Dans le cas où vous la connectez à l'entrée d'une node, elle fera office de paramètre d'entrée, et dés que vous la connectez à la sortie d'une node, l'IOBox sera un paramètre de sortie. C'est tout ce qu'il faut en retenir.

Les IOBoxes qui ont reçu un descriptif voient leur nom attaché dans une étiquette gris foncé.

Le patch ci-dessus, par exemple, publie deux paramètres: un pin d'entrée avec le nom "get new" et un pin de sortie appelé "kitchenboy of the week". Par conséquent ce patch peut être utilisé dans d'autres patches comme suit:

L'ordre droite vers gauche des paramètres dans le node dépend des coordonnées x des IOBoxes dans le patch. Vous remarquerez que si vous déplacez les IOBoxes dans le patch, les pins de la node correspondante changeront de position.

Profondeur

Une autre fonction importante de vvvv est que tous les patches portant le même nom restent fondamentalement les même. Si vous ouvrez plusieurs instances d'un même patch et changez quelque chose dans l'une d'elle, vous remarquerez que les changements s'opèrent aussi dans toutes les autres instances. C'est une fonction très puissante pour l'élaboration, puisque vous pouvez travailler à n'importe quel niveau tout en visualisant le résultat du patch dans son ensemble.

Les valeurs issues des pins de paramètre et, par conséquent, les résultats calculés à l'intérieur d'un patch sont séparés par sous-patch. Ainsi, chaque sous-patch peut traiter différentes données.

Chemins d'Accès Relatifs

Vous pouvez utiliser des chemin d'accès relatifs ou absolus pour adresser vos sous-patches. Si vous utilisez des chemins d'accès relatifs, ils seront toujours vu comme relatifs au répertoire de votre patch parent. L'avantage est que vous pouvez librement déplacer votre projet tout entier sur votre disque dur sans avoir à vous soucier d'éventuels fichiers manquants. Evidemment, vous devez vous assurer de déplacer tous les fichiers en même temps, mais les patches en eux-même n'ont pas besoin d'être modifiés.

Il y a une mise en garde importante: si vous sauvegardez votre patch dans un répertoire différent, vous devrez être vigilant car vvvv considèrera tous les fichiers comme relatifs à ce nouveau répertoire. Vous devrez alors vous assurer que tous les fichiers relatifs existent bel et bien. Ainsi, un avertissement apparaît et vous demande de confirmer cette décision, ou bien il déplace automatiquement les fichiers relatifs.

anonymous user login

Shoutbox

~16h ago

metrowave: @mediadog, YOU lucky dog!

~20h ago

~1d ago

colorsound: Hi guys some poc of laser and projection ;D https://vimeo.com/colorsound/laser-projection-interaction

~2d ago

mediadog: @metrowave I just saw the Wilfred Lumia exhibit in DC - I wept. Pics/videos do it no justice, analog = infinite resolution!

~4d ago

udo2013: BeatDetector(bass)not working.ErrorCode from red node:"PLUGINS \BassSound dll BassSound Data BeatDetectorNode" is missing.WhatToDo?